Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieillir

Publié le par le breton noir

 

 

 

 

MARTINIQUE-CLARINETTE-130.jpg

      Martinique, Texaco, le bus abandonné, photographie: Christine Le Moigne-Simonis

 

 

vieillir
dans l'agonie des roses
et des matin sans gloire
dans l'orgueil des sources
racoleuses de vies
dans la mousse tressant
une couronne de veuve
à la souche oubliée
en marge du sentier
vieillir
au cœur sanglant du paysage
où les fleuves se jettent
dans l'inconfort des marais
vieillir
au plus près de la lune
dans le déferlement
des silences contraints

 vieillir
au milieu de l'orage
dans le bouleversement
intime des roseaux
veillir
dans le futur tranché
mais sans compter les heures

  José Le Moigne
Plourarc'h
22 mai 2010

Commenter cet article

Mu 24/05/2010 14:16



...Et après l'océan, il y a le cile, après le ciel le firmament...Peut-on vieillir au milieu de l'orag, dans le bouleversement intime des roseaux ? Je ne le crois pas...Non, seulement offrir
son visage au vent du large et son âme au souffle puissant de la Vie Nouvelle!!!


Merci pour ces belles images de tumultes et de passion !



Patricia Laranco 24/05/2010 12:52



 


Bravo pour ce poème fort, bouleversant, qui nous traverse et, en particulier, pour la beauté de cette image : "la mousse tressant une couronne de veuve à la souche oubliée"...


J'ai beaucoup apprécié.


 


Patricia.



Viviane 22/05/2010 17:28



Ce qu'il y a de fabuleux, c'est que toujours la nature
reprend ses droits sur toute chose...
Vieillir et rendre à la Vie ce qu'elle nous a donné...



flora 22/05/2010 10:04



Tu me scies le moral, cher Ami... J'ai besoin de l'illusion d'une vieillesse heureuse, sage et insolente à la fois...


Amitiés : R.



le breton noir 23/05/2010 01:26



Et pourquoi serait-ce une illusion? Nous verrons bien. Après les derniers méandres du fleuve il y a l'estuaire et après l'estuaireil y a l'ocean.


Bon WE à toi


José