Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rentrée littéraire en Martinique / Source: France-Antilles

Publié le par le breton noir

 

 

 

LITTÉRATURE

Littérature quand tu nous tiens...

Rodolf ÉTIENNE France-Antilles Martinique 12.08.2010

La rentrée littéraire s'annonce très mouvementée avec des sorties d'ouvrages de vos auteurs favoris. Laissez-vous guider pour un petit tour chez les éditeurs...

 

A PARAÎTRE
Le sang et la mer de Gary Victor
Gary Victor, Prix RFO du Livre 2004, pour « Je sais quand Dieu vient se promener dans mon jardin » figure parmi les auteurs haïtiens les plus appréciés. Il signe chez Vents d'Ailleurs son dernier ouvrage « Le sang et la mer » , à paraître en septembre prochain. Une histoire qui nous conte, après la mort de leurs parents, le périple de deux jeunes. Estevèl et Hérodiane quittent le village Saint-Jean en bord de mer pour la capitale. Ils s'installent dans une petite chambre, en haut de l'escalier serpent qui mène à Paradi, un bidonville sur les hauteurs de Port-au-Prince. Dans cet enfer de béton et de crasse, l'amour peut-il être plus fort que tout ? L'amour impossible entre un frère et une soeur, entre un peintre sensible et son modèle, entre une jeune fille à la beauté fracassante, passionnée de lecture mais pauvre et le riche héritier d'une des grandes fortunes du pays ? C'est la mer qui viendra aux secours des rêves brisés. Gary Victor abat, à chaque roman, les murs de la littérature, variant les genres inlassablement. Chaque oeuvre est ainsi unique et offre de multiples angles d'appréciation aux lecteurs. Gary Victor puise ses sources d'inspiration dans l'imaginaire haïtien d'une richesse extraordinaire, où le réel et le merveilleux s'entrecroisent et s'interpénètrent. Dans ce roman, il aborde des thèmes universels, tels que la justice sociale, les rapports entre riches et pauvres, entre frère et soeur, l'influence des religions (vaudou et catholicisme), l'amour entre hommes, le sexe comme passeport pour la réussite sociale...
- Le sang et la mer. Gary Victor. Vents d'Ailleurs. Tarif éditeur : 17 euros.
La gare de José Le Moigne
Les Bretons sont servis et les autres passionnés de bonne littérature avec eux! José Lemoigne, à travers son dernier ouvrage intitulé « La Gare » fait vivre la Bretagne. La Bretagne site merveilleux de l'enfance de l'auteur, ses hommes rudes et fraternels qui font la fête jusqu'au délire, ses parents mariage mixte, d'où la complexité de son existence et sa difficulté d'être Breton et noir. L'histoire se passe dans un train (le train de la vie de l'auteur) et dans des gares (les poses de sa vie, ses repères). Un livre très riche en descriptions, en paysages de la Bretagne, décrivant le terroir. Pour celui qui n'a jamais mis les pieds en terre bretonne, ce livre vous donnera certainement envie de vous y poser quelques temps. « Située de part et d'autre de l'Atlantique entre la matrice - La Martinique - et la terre d'accueil - La Bretagne-, ce roman nous met en présence d'un mouvement infini entre deux mondes inscrits dans une même personne, une même volonté, un unique désir : l'appropriation de deux cultures sinon antagonistes du moins distinctes » , explique Jean Metellus, grand romancier haïtien, dans sa préface au livre. Poète, chanteur-compositeur, dessinateur et romancier, José Le Moigne est né en 1944 à Fort-de-France d'une mère martiniquaise et d'un père breton. Il passe son enfance et son adolescence à Brest qu'il quitte pour exercer sa profession d'éducateur et de directeur au sein de la Protection judiciaire de la Jeunesse au ministère de la Justice.
- La Gare. José Le Moigne. Éditions Microcosmes. Prix éditeur : 16,90 euros.


 

Commenter cet article