Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juillet

Publié le par le breton noir

 

 

 

 

pROFIL-1.jpg

           Traversée vers l'île de Bréhat, photographie: Christine Le Moigne-Simonis

 

 

Juillet

                                   Pour Alain Le Moigne, mon père

                                         Né un 23 juillet

 

Me voici à l’orée

de cet âge imbécile

où les peurs s’éveillent

celui où les vieux druides

relèvent les idoles

temps gourd où la mangrove

inscrit son existence

dans l’entrelacement

de la terre et de l’eau

 

 

©José Le Moigne

Plourarc’h

1er juillet 2010

 

Commenter cet article

José Le Moigne 13/07/2010 01:26



Merci Patricia et Stellamaris.La mangrove est métisse et parcourir le " Chemin de la mangrove" signifiait pour moi revenir aux sources de mon propre métissage, accepter la richesse d'un parcours
oh combien compliqué.



Patricia Laranco 05/07/2010 19:43



temps gourd où la mangrove


inscrit son existence


dans l'entrelacement


de la terre et de l'eau


 


 


Très belle évocation, avec des mots pourtant très simples, d'un lieu, d'un milieu qui m'a toujours fasciné. Les mangroves, les marécages et autre marigots sont des lieux magiques, qui
entrelacent, "métissent" des éléments contraires. J'en aime la complexité.


Amitiés créoles.


Patricia.



kinzy 03/07/2010 01:16



un bonjour en passant , je suis déjà en vacances et de moins en moins l'occasion de me connecter


Gwos bos fwè mwen à bientôt ( mi Août)



stellamaris 02/07/2010 22:41



Un très beau poème ... Mais je ne crois pas qu'il existe un âge imbécile ! Toute mon amitié.



flora 01/07/2010 23:21



Les druides et la mangrove se croisent...


Bonne soirée à vous deux:R.