Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Constat

Publié le par le breton noir

 

 

 

 

 

Photo-106.jpg

Saint-Pierre, Martinique, une porte, photographie : Christine Le Moigne-Simonis

 

 

 

         Maintenant que je suis sur le versant descendant de ma vie, celui où l’on se dit que tout virage pourrait être fatal tout en apercevant, encore, en bas du précipice, la mer et ses promesses d’avenir — Maintenant  que par bouquets défilants au long de la falaise les anthuriums distillent le procès minimum qui en appelle aux gènes — Perdu entre ma science d’homme et mon désir d’enfance, j’en appelle au silence instigateur de mémoire — Faisant litière des exigences sclérosées, des abandons battus en brèche dans le jardin des certitudes — Si délicate à définir, la piste se perd dans l’ombre des cromlechs et des razziés du vent — la piste se perd dans les campêches et les prairies où règne la cigüe — la piste se perd entre le ciel plombé de fausses connaissances et l’horizon forclos — la piste se perd dans les bonnes manières et les excuses complaisantes — Je crie l’Afrique comme un regret qui à la manière d’un dénie — Je hèle le bateau mais le bateau n’existe plus — Je hèle en vieux loup solitaire tout ce qui fut et qui n’est plus — Je hèle les alizés d’enfance — je hèle le lieu commun — je hèle les fausses abstractions — Je hèle l’espace de la parole unique parce que première — Je fais office de notaire égaré à jamais dans la poussière du passé et qui ne trouve pas.  

 

©José Le Moigne

          La Louvière

          9 février 2011

Commenter cet article

José Le Moigne 14/02/2011 18:23



Bonjour Denise,


Bien sûr que tu peux. C'est à moi de te remercier.


José



denise jardy 14/02/2011 12:37



cher José le Cenacle fait une anthologie sur Infinis paysages il y a un texte d'andrée chedid et j'ai voulu associer glissant par l'intermediaire de ton texte .... "je te salue" le permets-tu ?


bises a toi aurevoir a paris si tu y es cette fois (attention a la voiture !!!!!!!)



flora 09/02/2011 17:20



Glissant l'a quittée aussi...



flora 09/02/2011 17:00



Quel cri magnifique, mon frère!



le breton noir 09/02/2011 17:05



Merci Rosza,


Composé ce matin à l'hôpital. c'est Christine qui passait une radio. La mort de Glissant m'a bouleversé. J'en suis maintenant convaincu, j'ai perdu gros en quittant la Martiniqye bébé.
Aujourd'hui c'est irratrapable, et je le sais.


Amitiés fidèles


José