Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Automne

Publié le par le breton noir

 

 

 

 

Photo-063.jpg

Bretagne, Scrignac, porte de la chapelle de Coat Keo, photographies : Christine Le Moigne-Simonis

 

 

Final de compte

je hais la poésie

boursouflée et obscène

qui fait des ronds de jambe

et danse le menuets

sur nos batailles quotidiennes

 

Je préfère les sreamers

en partance vers l'oubli

et cette fracture intime

qui cerne les paupières

flagelle les roseaux

et ne conscent à déposer

ses volutes de sang

que sur l'opacité

fragile d'un seul mot

 

José Le Moigne

La Louvière

26 septembre 2010

 

Commenter cet article

Aralf 18/10/2010 09:26



Bonjour, 


le "final de compte" laisse penser que cela ne fut pas toujours le cas...


Je comprends cette quête un peu intimiste de simple (et pourtant si complexe) recherche du beau et du vrai; c'est une attitude me semble t-il assez proche de l'écriture d'un Gérard Manset. Mais
il est bien difficile lorsqu'on écrit en connexion avec la société des hommes de ne pas de temps en temps se laisser aller à danser ces menuets là !


Aralf



Viviane 29/09/2010 08:55



Il est en effet mille univers poétiques possibles
celui du combat qui dénonce
de l'intensité du lien à ce monde
de la déchirure telle que tu l'énonces
de la quête de traduction de la beauté ou la laideur


liste non exhaustive...
La tienne est proche de la douleur du dire



flora 28/09/2010 09:46



Je suis entièrement d'accord avec ton "ars poetica"...