Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Octobre

Publié le par José Le Moigne









Mener ma route
par delà le silence
oppressant des lilas
au plus serré de la tourmente
quand la pluie montre du doigt
les talus égrenés
où la fougère essaime
le passé composé
des anciennes grammaires


                                                                     José Le Moigne
                                                             inédit
                                                                     Plourarc'h
                                                                             4 octobre 2009

Commenter cet article

stellamaris 05/10/2009 21:53


J'aime tout particulièrement cette fougère, qui égrenne le passé composé des vieilles grammaires ... Toute mon amitié.


06/10/2009 01:02


Je ne sais pas pour troi, mais pour moi la  Foire Saint Michel et le premier octobre marquait la rentrée des classes. Cela m'émeut encore.
Amitiés
José


Litteratus 05/10/2009 10:51


Deux remarques si je peux me permettre ?

Pourquoi vous privez-vous du luxe (!) de la pontuation : je trouve que cela habillerait merveilleusement votre texte. Mais peut-être détestez-vous cette forme de convention grammaticale... après
tout, on est parfaitement libre !
Pourquoi le passé composé des anciennes grammaires ?
On en apprend toujours chez les autres...


06/10/2009 01:08


Bonsoir Littératus,
Tout d'abord, merci de votre visite. J'ai renoncé à la ponctuation depuis très longtemps. Il me semble que l'informel est le territoire du poème à condition que le rythme, la musique épouse
l'écriture et lui donne sa forme. " Le passé composé des anciennes grammaires"? Simple réminiscence des rentrées d'autrefois qui avaient lieu le 1er octobre.
Amiriés
José


flora 05/10/2009 09:31


Très beau déjà du premier abord. Après, on y revient pour déchiffrer l'image et le langage fusionnant en harmonie...
Bonne journée, mon Frère. R.