Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sologne 75

Publié le par José Le Moigne




Photographie: Sologne, Yannick Boucaud, Lamotte-Beuvron 1975



L'eau s'étire partout
comme si le ciel voulait
annuler les miroirs

Des listels jaunes et mauves
alignent les chemins blancs

Dans la pénombre mal dégrossie
des faisans jouent avec leurs poules

derrière l'éclat mesquin
des rires barbelés


        José Le Moigne
                                                   in Poètes du Berry et de l'Orléanais 1975 

Commenter cet article

stellamaris 14/09/2009 07:33

J'aime tout particulièrement la première strophe ! Toute mon amitié.

José Le Moigne 14/09/2009 11:30


Merci Stellamaris,

Je prends plaisir à retrouver des poèmes anciens écartés jadis de mes recueils mais qui jalonnent mon parcours nomade.
Amitiés
José