Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur un poème de Muriel

Publié le par José Le Moigne





Amoureux
je te parle des fleurs

et du cri qui s'évade
du fond des sépultures

la nuit quand le hibou
habite mon jardin

                                                                             José Le Moigne
                                                          inédit
                                                                      La Louvière
                                                                            27 janvier 2009

Commenter cet article

José Le Moigne 28/01/2009 18:06

Bon courage Rosza dans cette nouvelle épreuve.

flora 28/01/2009 10:09

Je ne croyais pas que tous ces mots seraient aussi actuels : ma belle-mère est morte hier vers 17 h... tout cela remue les souvenirs si proches...

flora 27/01/2009 11:57

Oui, les fleurs sur les tombes laissent échapper les cris de ceux qui ne les voient plus...

Stellamaris 27/01/2009 07:00

Il y a toujours un cri dans chacun de tes poèmes ... Un cri très pur, très beau ... C'est magnifique !