Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Question

Publié le par José Le Moigne




Qui sait
peut-être pourrions-nous
rouler la pierre usée
par la poussière du noroît
et priver la lumière
de ses silences lourds
comme des perles d'eau


José Le Moigne
inédit
Plourarc'h
27 novembre 2008

Commenter cet article

José Le Moigne 27/11/2008 01:49

Ni images ni mots, une petite musique de solitude et un besoin urgent de dire.

José Le Moigne 27/11/2008 01:46

Surréalisme? je ne sais pas. Comme toute ma génération j'ai approché le surréalisme mais je n'aime pas sa face doctrinaire. Ma filiation passe je crois par René Char. A mon sens, mes poèmes sont des blues, musique dont je raffole. Mettre au jour la face cachée des choses et des êtres; la mienne aussi.
Merci de ta fidélité Stellamaris. J'aime passé par ton blog même si je me suis affranchi depuis longtemps de la prosodie.
Amitiés
José

José Le Moigne 27/11/2008 01:40

Depuis toujours la nuit a été pour moi un territoire vierge; mais je ne dois pas être le seul.
Amitiés José

flora 26/11/2008 23:42

Tu dis que tu écris souvent la nuit, José. Est-ce que ce sont des images ou des mots (ou autre chose) qui servent de déclencheur?
Bonne inspiration! mais tu n'en manques pas...

stellamaris 26/11/2008 19:48

Il y a dans celui-ci une pointe de surréalisme que je trouve magnifique ... Toute mon amitié.